Communiqué de Presse du 13 novembre 2020
 
Dans tous les médias le gouvernement annonce une deuxième vague d’une ampleur inédite imposant le renforcement des contrôles et menaçant les fêtes de fin d’année.

Dans le même temps, pour les établissements scolaires du second degré, alors que des millions d’élèves se croisent tous les jours, la rentrée de novembre s’est réalisée sans moyens supplémentaires. Le ministère a fini, sous la pression des organisations syndicales, des enseignants et des lycéens et au vu des chiffres de contamination, par prendre des mesures et laisser notamment la possibilité de faire des ½ groupes en lycée. Faut-il croire que le virus s’arrête aux portes des collèges pour lesquels aucune mesure n’est annoncée ? Afin de maintenir les établissements ouverts, d’enseigner dans des conditions sécures pour les élèves et les enseignants, nous continuons d’exiger la mise en place de ½ groupes aussi en collège.

Le SNEP-FSU demande, notamment en raison des nouvelles contraintes imposées sur la distanciation en cours d’EPS, l’application en urgence des ½ groupes, quel que soit le niveau de classe. De plus, des masques chirurgicaux doivent être mis à disposition des enseignants d’EPS en raison du non-port du masque des élèves lors de la pratique. La protection des personnels et des élèves n’est pas une option ! C’est une question de santé publique !

Pour faire face à la crise, mais aussi pour penser l’Ecole de demain, l’allègement des effectifs de classe, le recrutement massif de personnels, la rénovation et la construction d’installations deviennent des nécessités absolues. Face à ces enjeux, le prochain budget doit prendre en considération ces mesures indispensables.
 
 
Syndicat National de l'Education Physique (FSU)
benoit.hubert@snepfsu.net, 06 03 95 92 41
presse@snepfsu.net
Facebook
Twitter
Flickr
 
 
Cet e-mail a été envoyé à la presse // S2-S3-DN
 
SendinBlue